L’importance de votre valeur sociale

L’importance de votre valeur sociale

Nous avons tous vu ces gens qui semblent avoir une aura spéciale autour d’eux. Dès qu’ils entrent dans une pièce, dès qu’ils prennent la parole…

La vérité c’est que ces personnes on soit naturellement du charisme soit elles ont difficilement travaillé sur elle-même. C’est toute la question du développement personnel.

Heureusement les personnes de grande valeur suivent consciemment ou non, un ensemble de principes simples que vous aussi vous pouvez suivre.  Évidemment que vous soyez Dicaprio ou un individu Béta, votre travail ne sera pas le même. Mais pour y arriver vous devez apprendre ces quelques principes de base puis les appliquer.

 

Voici les éléments que vous pouvez changer très rapidement

 

  1. Faites preuves de non-réactivité

Être non réactif signifie ne pas réagir émotionnellement à la façon dont les autres interagissent avec vous. En cas d’insulte par exemple, il ne faut pas le prendre comme quelque chose de personnel. Laissez couler la chose. Si la personne vous insulte croyez-moi celle est qui a un problème, vous devriez avoir même pitié pour elle.

Restez donc émotionnellement indifférents. Ne réagissez pas aux autres, ni même aux situations. Restez calme dans les environnements stressants, ne devenez pas colérique non plus. Soyez fort mais défendez-vous quand même en cas d’agression hein. Dites-vous que rien ne peut vous atteindre, soyez la flamme qu’on ne peut éteindre.

En cas de critique, de jugement ou d’insulte, restez vous-même alors qu’un béta lui perdrait ses moyens.

Essayez ceci :

Utiliser cette méthode en 4 étapes :

Respirez profondément et par le ventre. Prenez quelques respirations, cela va naturellement vous calmer et recentrer votre esprit.

  1. Essayez de comprendre ce que vous ressentez, peut-être de la colère, de l’agacement… Il est particulièrement important de faire attention non seulement à vos émotions, mais aussi à vos pensées et à vos sensations.
  2. Réorganisez vos pensées.Lorsque nous faisons une pause avant de réagir, notre cerveau a le temps de mettre les choses en perspective. Ces quelques secondes supplémentaires de sensibilisation peuvent changer notre perception de la situation dans son ensemble. 
  3. Enfin je recommande d’écrire toutes les pensées qui dérivent dans votre esprit pendant que vous observez.Parfois, elles peuvent nous donner un aperçu précieux de la raison pour laquelle nous sommes réactifs. Peu importe, il est réellement important de prendre conscience de ce que dit votre esprit.

Nous sommes plus ou mains réactives à certains types de personnes. Essayez de comprendre quel trait de caractère vous irritent.

  1. Plutôt que de vous plaindre, soyez fort et résolvez vos problèmes

Plutôt que de vous plaindre des problèmes qui surviennent, vous devez les accepter et les résoudre. Cela peut être difficile et demander beaucoup d’énergie. Mais se plaindre aussi donc il est utile de consacrer toute votre énergie pour la résolution du problème.

Une personne de grande valeur ne réagit pas à ce qui s’est passé. Elle aborde le problème de manière non émotionnelle et fait de son mieux pour le résoudre. Ici pas de place pour la colère.

Il est important d’expliquer pourquoi vous vous plaignez. Est-ce que vous vous sentez mieux après vous être plaint ? Pour la plupart d’entre nous, la réponse est oui. Lorsque nous nous plaignons, nous essayons généralement d’obtenir l’accord et la sympathie d’un autre. Nous espérons que cela nous aidera à faire face à ce que nous vivons. Mais lorsque nous nous plaignons, nous réduisons notre valeur sociale aux yeux des autres.

Se plaindre génère des émotions négatives qui affecte celui qui vous écoute aussi. À ses yeux votre valeur sociale diminue. Au lieu de cela expliquez lui le problème et ce qu’il en pense.

  • Vous plaindre vous détruit vous et votre entourage.

Les personnes à haute valeur sociale ne veulent pas se sentir mal dans leur peau et dans la vie en général. De ce fait on a tendance à éviter tous ceux qui se plaignent et qui balancent des émotions négatives.

Le même principe s’applique aux amitiés. Si nous sommes connus en tant que plaignants, les personnes à haute valeur sociale peuvent commencer à nous éviter. Être entouré de gens qui se plaignent est épuisant, et ce n’est pas bon pour notre santé mentale. Vous êtes la moyenne des sept personnes que vous fréquentez le plus, ne l’oubliez pas ! Ne perdez pas votre temps avec ceux qui vous tirent vers le bas.  

C’est prouvé ! L’étude de 2007 provenant de Developmental Psychology a montré que les personnes entourées de gens qui se plaignent développent plus fréquemment une dépression et de l’anxiété.

La bonne nouvelle est que nous pouvons apprendre à accepter nos problèmes et à accroître notre valeur sociale.

  • Comment apprendre à accepter vos problèmes ?

Faites la différence entre ce qui peut être changé dans votre vie et ce qui ne peut pas.   Les personnes qui ne se plaignent pas connaissent la différence entre les choses qu’elles peuvent et ne peuvent pas contrôler. Ils acceptent les parties de leur vie sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle.

Ensuite, ils agissent là où ils ont du contrôle. Souvent ils réalisent qu’il n’y a aucun avantage à se plaindre parce que cela ne changera pas leur situation. En fait, ils savent que cela les fera se sentir plus mal physiquement et mentalement.

En vous plaignant, vous libérez l’hormone  du stress, de la cortisol. Des études le montrent. La cortisol est responsable d’un certain nombre de conséquences négatives telles que l’obésité, une diminution de l’immunité et une plus grande probabilité de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Pas vraiment rassurant.

Mentalement, nous nous enfonçons dans un trou plus profond chaque fois que nous nous plaignons. Les plaintes persistantes nous rendront plus susceptibles de nous plaindre par la suite.

Essayez ceci :

  • Chaque jour, prenez un moment pour écrire quelque chose qui vous rend heureux.
  • Cela peut-être un souvenir, des mots doux ou votre avenir idéal.

 

  • Identifiez vos déclencheurs :

Posez-vous deux questions : 

– Premièrement, quels types de situations me rendent le plus susceptible de me plaindre ? 

– Deuxièmement, de quoi je me plains ? 

Une fois que vous avez compris ce qui vous démarque et pourquoi, vous pouvez élaborer un plan.

  • Exposez-vous à la situation :

Maintenant que vous connaissez les situations qui vous amènent à vous plaindre, vous pouvez commencer à vous exposer à ces situations. Une fois que vous ressentez le besoin de vous plaindre, vous pouvez vous exercer à vous retenir. 

Retenez ceci :

  • Vous avez envie de vous plaindre ? Votre vie ou situation est injuste ? Dites-vous que cette plainte vous rendra encore plus malheureux.
  • A la place préparez-vous un café, deux carrés de chocolats et posez-vous devant votre fenêtre au calme.
  • Détendez-vous et forcez-vous à être heureux. C’est la meilleure chose que vous puissiez faire.
  • Remplacez toutes vos pensées négatives par des pensées positives.

 

  1. Soyez un leader

Les personnes à forte valeur sociale sont les leaders de leur groupe. Ils obtiennent cette position naturellement et facilement. Mais cela a peut-être été pour eux encore une fois un long travail sur eux-mêmes. Devenir un leader est un processus qui devrait avoir lieu naturellement – Si vous agissez de la bonne manière, les gens voudront que vous les dirigiez.

Essayez ceci : Agissez comme un leader en 7 étapes

  • Les leaders restent non réactifs.

 Tout le monde se tourne vers eux pour les guider, ils doivent donc rester calmes et rationnels. Avez-vous déjà connu un bon leader submergé par ses émotions ? Une personne non réactive est perçue comme un choix sûr en tant que leader, car son comportement ne sera pas imprévisible.

 En fait, nous pouvons observer le même phénomène chez d’autres animaux de la meute tels que les loups, les singes et même les chiens. 

  • Soyez empathique.

Les leaders ne jugent pas les autres, ils se mettent à leur place. Essayez de comprendre la personne en face de vous peut être la clé d’un leadership efficace de cette personne. De plus, cela peut mener à une belle amitié !

  • Écoutez plus, parlez moins.

Un trait clé d’un leader est qu’il écoute plus qu’il ne parle. Parlez peu mais bien. Soyez un bon auditeur et encourager les autres à parler d’eux-mêmes. Avez-vous remarqué que les bons leaders et les personnes à forte valeur sociale parlent rarement d’eux-mêmes ? Habituellement, ils écoutent activement les préoccupations des autres et y apportent des solutions.

  • Apportez les solutions aux problèmes.

Si vous êtes quelqu’un qui apporte des réponses au lieu de problèmes à la table, les gens le remarqueront.

  • Soyez digne de confiance.

La fiabilité consiste à montrer qui nous sommes à travers nos actions. Il s’agit de garder notre parole, d’être honnête avec les autres et de garder des secrets. C’est aussi une loi de pouvoir.

  • Ouvrez-vous un peu aux autres.

Les dirigeants ont le courage de s’ouvrir aux autres. Si jamais vous avez besoin d’aide, ne restez pas seul, demandez à un ami. Lorsque nous laissons les autres voir nos imperfections, cela permet une connexion plus profonde. Essayez de complimenter les personnes que vous admirez ou exprimez votre gratitude dans vos remerciements. Ces comportements aident les autres à vous faire confiance et permettent un véritable lien.

 

  1. Agir soi-même

Les personnes de grande valeur ont un niveau élevé de confiance en eux. Agissez d’une manière détendue et calme. Les scénaristes savent que nous aimons les personnes à haute valeur sociale, ils inspirent confiance et d’ailleurs les films avec ces types de personnages deviennent plus populaires et vendent plus de billets au box-office. C’est le cas des James Bond ou encore les aventures de Bruce Wayne.

 N’est-ce pas le cas aussi avec 50 Shades of Grey ? Un homme au statut social très développé, riche et beau. Les féministes ont beau nous rabâché le contraire mais les femmes raffolent de ce type d’hommes. Essayez donc de vous en inspirer si vous-mêmes vous êtes en homme.

 

Comment se montrer confiant

Heureusement, il y a un raccourci pour atteindre cette confiance en soi. La recherche a montré que nous devenons réellement plus confiants si nous apparaissons d’abord à travers nos actions.

  1. Maintenez une bonne posture

La psychologue Amy Cuddy de la Harvard Business School a découvert que notre posture affecte la confiance en soi. Si nous améliorons notre posture, nous nous sentirons plus en confiance presque immédiatement. Tirez légèrement les épaules vers l’arrière, soulevez un peu le menton et respirez profondément avec le ventre.

  1. Devenez acteur

Le plus souvent, ce sont des vedettes de cinéma et des superstars sportives qui ont une valeur sociale très élevée. Comportez-vous comme le personnage que vous voudriez être, James Bond par exemple, jusqu’à ce que votre cerveau imprime ses habitudes. En gros, faites jusqu’à devenir. Aussi stupide que cela puisse paraître, cela amène votre cerveau à se comporter comme votre modèle. Vous semblez septique ? essayez donc !

  1. Évitez les commérages

Le commérage est une mauvaise habitude dans laquelle de nombreuses personnes se tournent pour de mauvaises raisons. Celle d’appartenir à un groupe pour s’intégrer. Les personnes qui sont bien dans leur peau n’ont pas besoin de critiquer les autres. Les gens sûrs d’eux-mêmes savent que la plupart des commérages proviennent d’une cause de jalousie, de colère ou de peur.

  1. Concentrez-vous pour avoir un langage corporel confiant

Les personnes qui ont confiance en elles-mêmes établissent un contact visuel, ne bougent pas, de dévie pas du regard et sont détendues. Ces comportements signalent aux autres personnes que vous êtes calme, heureux et que rien ne vous affecte.

Une autre partie importante du langage corporel est la fermeté de votre poignée de main. Une étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology a montré que les poignées de main influencent les impressions des autres. Chose intéressante, ils ont également constaté que la façon dont nous nous serons la main correspond en fait à notre personnalité. 

Les individus avec une poignée de main faibles se décrivent comme étant plus fermés, introvertis, négatifs, timides. À l’inverse, ceux qui avaient des poignées de main fermes se reflètent comme étant, persévérante, moins anxieuses, moins timides et plus ouverte aux nouvelles expériences et surtout plus confiants.

 

Augmenter vos talents et vos compétences

 

Pour augmenter efficacement votre valeur, vous devez savoir un maximum de chose. En vous spécialisant dans un domaine pour pouvoir vraiment apporter quelque chose. Aujourd’hui c’est l’informatique qui est à son comble. Apprenez à coder, regardez des tutos sur YouTube par exemple.

Lisez des livres de développement personnel. Cela a changé ma vie très rapidement. Regardez les listes sur Amazon et commander les chez la petite librairie du coin de rue. Franchissez vos peurs, allez prendre ce cours de théâtre que vous voulez depuis des lustres !

Surtout apprenez la musique et faites du sport.

 

L’erreur la plus courante que commettent les gens lorsqu’ils augmentent leur valeur sociale

 

Une valeur sociale élevée est le plus souvent attrayante, mais pas toujours. Certaines personnes peuvent nous percevoir comme arrogants ou odieux. Une personne de grande valeur peut être perçue comme étant moins aimable voire égoïste. Prenez donc le temps de prendre contact avec ces gens-là.

En résumé

C’est principes sont très efficaces et même si cela peut sembler anormal au début, plus nous les pratiquons plus cela deviendra naturel. Avoir de la valeur peut vous rapporter énormément que ce soit au travail ou dans la vie en général. Faites toujours de votre mieux. Pas trop, pour ne pas être découragé ni pas assez, pour ne rien regretter.

Portez-vous bien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.